Le saviez-vous ? Les lémuriens se soignent avec des mille-pattes venimeux

Suivez-nous !

Les lémuriens à front roux de Madagascar pratiquent l’automédication grâce à des mille-pattes venimeux. Les propriétés anti-microbiennes du millipède leur permettent de se prémunir des parasites. Les lémuriens mâchouillent l’insecte jusqu’à ce qu’il dégouline puis se frottent l’anus, les parties génitales et la queue avec le liquide mélangé à leur salive. Le cadavre du millipède est parfois ingéré afin de tuer les parasites intestinaux.

Les chercheurs ont un temps cru que ce comportement visait à lutter contre les moustiques. Mais cette explication semble peu probable puisque les lémuriens ne frottent pas l’insecte sur leur tête, pourtant partie la plus exposée aux piqûres. Ce comportement pose question aux scientifiques car le poison de ces mille-pattes est toxique et cancérigène à long terme pour les lémuriens. Pourtant, le bénéfice immédiat qu’il apporte semble l’emporter sur les risques d’empoisonnement.

Suivez-nous !