Les deux oursons de Sorita sont probablement morts

L’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) pense que les deux oursons repérés dans les Pyrénées en avril dernier sont morts. Ils ont probablement été victimes de la prédation d’un ours mâle adulte.

Dans un communiqué du 05 juin 2019, l’ONCFS annonce que ” de nombreux éléments recueillis par les agents de terrain ces dernières semaines donnent à penser que l’ourse relâchée en octobre 2018 en Béarn n’est plus suitée “ . A sa sortie d’hibernation en avril dernier, l’ourse slovène Sorita avait pourtant été observée en compagnie de deux oursons. Les données GPS de Sorita, qui montraient des déplacements inhabituels pour une mère, ont alerté les agents de l’ONCFS. Elle parcourait de longues distances dans des zones escarpées “ peu compatibles avec les capacités de déplacement limitées d’oursons âgés de quelques mois seulement “ .

VOIR AUSSI : L’ourse slovène Sorita a donné naissance à deux oursons

La prédation des mâles adultes représente 20% des mortalités d’oursons

Après une enquête sur le terrain, les pisteurs ont détecté la présence d’un ours mâle dans la même zone que Sorita. Les agents présument donc que les oursons ont été “ tués au début du mois de mai par un ours mâle présent dans le même secteur “ . Le communiqué ajoute que ” parmi les causes de mortalité fréquentes observées dans la nature, la prédation par un ours mâle, différent du père génétique, est une constante chez l’ours et représente 20 % des mortalités d’oursons. Ces infanticides provoquent un retour des chaleurs de la femelle et ouvrent la possibilité à un nouvel accouplement ” . Le 8 mai dernier, Sorita a été observée en compagnie d’un mâle adulte, sans oursons à leurs côtés. Des investigations sont encore en cours afin de confirmer la mort des deux petits.

VOIR AUSSI : En 2018, 40 ours recensés dans les Pyrénées

Suivez-nous !