53 loups pourront être abattus en 2019

Le bilan hivernal de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) rendu public le 7 juin le confirme : le seuil de viabilité des 500 loups est atteint. Le gouvernement augmente, comme prévu, le plafond de prélèvement pour 2019.

“Plus précisément, l’effectif en sortie d’hiver est estimé à environ 530”, annonce l’ONCFS. C’est 100 de plus qu’il y a un an. Le plan loup adopté en 2018 prévoyait d’atteindre ce seuil de viabilité, c’est-à-dire le nombre de loups permettant de “résister au risque d’extinction de l’espèce”, en 2023. “Nous considérons que le loup n’est plus une espèce en voie de disparition, ce qui est une bonne chose pour la biodiversité” a déclaré le 5 juin le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume. Le préfet du Rhône chargé de coordonner le plan loup, Pascal Mailhos, a immédiatement annoncé que le plafond de prélèvement pour 2019 passerait à 53 loups. Depuis le début de l’année, 38 loups ont déjà été abattus.

VOIR AUSSI : Seuil des 500 loups atteint : Macron veut augmenter les prélèvements

Des tirs inefficaces selon les associations de défense

Les associations de protection des animaux ont immédiatement réagi à cette annonce, certaines estimant ces tirs inefficaces voire contre-productifs. Selon elles, ils ne permettent pas d’endiguer la prédation et n’ont donc aucun effet sur les attaques des troupeaux domestiques. Pire, les tirs provoquent selon elles l’éclatement des meutes. Les plus petits groupes ainsi reconstitués tendent à augmenter le nombre d’attaques.

Le loup colonise de nouveaux territoires

Selon le bilan hivernal de l’ONCFS, le loup colonise de nouveaux territoires. Les agents de l’office en ont détectés dans de nouvelles zones des Pyrénées-Atlantiques et du massif central. Le nombre de zones de présence permanente (ZPP) augmente, passant de 74 à 92 en seulement un an. De plus, parmi ces ZPP, 68 sont constituées d’une meute, c’est-à-dire d’au moins trois loups, contre seulement 57 l’hiver précédent.

VOIR AUSSI : Le comptage des loups est décrié par les associations

Suivez-nous !