Découverte d’une nouvelle espèce d’anguille électrique encore plus puissante en Amazonie

Des scientifiques ont découvert deux nouvelles espèces d’anguilles électriques en Amazonie. L’une d’elle, nommée electrophorus voltaï, est capable d’envoyer des décharges de 860 volts, ce qui fait d’elle l’espèce électrique la plus puissante du monde animal.

Selon une étude publiée mardi 10 septembre dans la revue Nature Communications, deux nouvelles espèces d’anguilles électriques ont été découvertes dans les eaux douces amazoniennes. Jusqu’à maintenant, les scientifiques n’avaient répertorié qu’une seule espèce de ces gros poissons connus depuis plus de 250 ans.

VOIR AUSSI : Une nouvelle espèce de requin “de poche” bioluminescent découverte

La plus puissante décharge électrique du monde animal

Carlos David de Santana et son équipe ont découvert ces deux nouvelles espèces en étudiant l’ADN de 107 spécimens collectés dans toute l’Amazonie. L’une d’elle, nommée electrophorus voltaï et prélevée au Brésil, est capable d’envoyer des décharges de 860 volts, soit 200 volts de plus que l’espèce d’anguille électrique déjà connue. D’après les chercheurs, cette puissance accrue serait une adaptation de l’espèce à son milieu de vie. En effet, ces anguilles vivent sur les hauts plateaux où la conductivité électrique de l’eau est plus faible.

Source d’inspiration pour les scientifiques

Les capacités de production d’électricité des anguilles sont scrutées par les scientifiques depuis longtemps. Leur anatomie a d’ailleurs inspiré le physicien italien Alessandro Volta, l’inventeur de la première pile électrique en 1799. Plus récemment, les anguilles électriques ont également influencé certains travaux sur les maladies neurodégénératives et sur la pile à hydrogène de certains implants médicaux.

VOIR AUSSI : Le saviez-vous ? Les scientifiques et militaires s’intéressent aux super-pouvoirs de la crevette-mante

VOIR AUSSI : Flash sur la myxine

Suivez-nous !