Le saviez-vous ? L’hippopotame sue du “sang”

Comme beaucoup d’autres animaux, l’hippopotame est dépourvu de glandes sudoripares et ne peut donc pas réguler sa température en transpirant. Pourtant il sécrète grâce à des glandes situées sur son dos, sa tête et derrière ses oreilles, un liquide visqueux rouge qui agit comme un véritable écran total et le protège des rayons ultraviolets du soleil. Ainsi, lorsqu’il est en dehors de l’eau, sa peau est protégée contre le dessèchement et les coups de soleil.

VOIR AUSSI : Le saviez-vous ? Le dromadaire refroidit son corps grâce à son urine

Des propriétés antibactériennes

Cette couleur rouge est due à l’alliance de deux pigments fabriqués par l’animal : l’hipposudorique, de couleur rouge, et le norhipposudorique, de couleur orange. Cette substance protège également la peau de l’animal contre les infections en agissant comme un véritable antibactérien. Ces vertus permettent de garder les mâles à l’abri des infections malgré leurs nombreuses blessures dues à leur lutte permanente pour le pouvoir.

VOIR AUSSI : Le saviez-vous ? Le crabe-yéti cultive sa nourriture sur ses bras

Suivez-nous !