Flash : L’araignée acrobate

L’araignée Cebrennus rechenbergi a été découverte dans le Sahara marocain en 2009 par Ingo Rechenberg, un spécialiste en robotique à l’université de Berlin. L’homme se rend régulièrement dans le désert marocain pour observer les capacités de survie des animaux dans cet environnement aride et s’en inspirer pour développer des robots.

VOIR AUSSI : Le saviez-vous ? Les scientifiques et militaires s’intéressent aux super-pouvoirs de la crevette-mante

Les acrobaties incroyables de l’araignée Cebrennus rechenbergi ont attisé la curiosité du scientifique : elle est en effet capable de faire d’impressionnants sauts. Avec peu d’élan, elle prend appui sur ses pattes antérieures puis saute et se réceptionne sur ses pattes postérieures. L’araignée peut réaliser ces cabrioles sur tout type de terrain, qu’il soit plat ou pentu.

Cette technique – appelée “flic-flac” en référence à une figure de gymnastique – n’est utilisée par l’araignée qu’en dernier recours afin de fuir rapidement face à un prédateur car elle est épuisante pour l’animal. En effet, cette technique de saut est tellement énergivore que si elle saute plus de 5 à 10 fois par jour, l’araignée Cebrennus rechenbergi meurt.

VOIR AUSSI : Le saviez-vous ? Les araignées ne sont pas des insectes