Flash : Le wombat

Le wombat est un marsupial endémique des forêts d’Australie. Contrairement au koala et au kangourou, sa poche est ouverte vers le bas afin de protéger les petits de la terre lorsqu’il creuse son terrier très profond. Le wombat est herbivore: il se nourrit d’herbe, de racines, de champignons et d’écorces d’arbres. Sous ses airs maladroit et sympathique, le wombat est un coriace adversaire : il peut courir jusqu’à 40 km/h, sauter jusqu’à un mètre de haut et ses mâchoires très puissantes sont capables d’écraser la tête de ses prédateurs. Le marsupial est doté d’une plaque osseuse située sur ses fesses, sous la peau, qui lui sert de bouclier. Lorsqu’un prédateur le poursuit, par exemple, il peut boucher l’entrée de son terrier avec son postérieur.

VOIR AUSSI : Le saviez-vous ? Le koala pèse moins d’un gramme à la naissance

Des excréments cubiques

Le wombat a une digestion très lente qui dure environ 14 jours. Son intestin n’est pas uniformément élastique, il comporte des sections moins souples et plus serrées dans sa dernière section proche de l’anus où les selles liquides sont transformées en cubes solides de 4 cm de long. Ainsi, le wombat fait jusqu’à 100 crottes cubiques par jour. Cette particularité permet au wombat d’empiler ses excréments afin de marquer son territoire et communiquer avec ses congénères grâce aux odeurs.

Le wombat fait jusqu’à 100 crottes cubiques par jour

Un “joey” de seulement trois centimètres

Le wombat est un animal solitaire qui ne sociabilise avec ses congénères qu’en période de reproduction. La femelle a une gestation d’environ 20 jours et donne naissance à un ou deux petits. A la naissance, le petit – surnommé “joey” – ne mesure que trois centimètres et ne pèse qu’environ deux grammes. Il restera de 5 à 9 mois dans la poche de sa mère avant de s’ouvrir au monde extérieur. 

VOIR AUSSI : Flash sur le diable de Tasmanie