Galápagos  : Diego la tortue prend sa retraite après avoir sauvé son espèce

Diego, la célèbre tortue centenaire des Galápagos, va prendre sa retraite sur son île natale. Le mâle participait depuis plusieurs années à un programme de reproduction en captivité afin de sauver son espèce de l’extinction.

Diego, la tortue géante qui a sauvé son espèce de l’extinction, a enfin été relâchée sur son île d’origine, l’île Española, dans l’archipel des Galápagos en Équateur. Son retour, ainsi que celui de ses quatorze congénères, initialement prévu en mars, a été retardé en raison de la pandémie de covid-19. Ce mâle centenaire d’1,50 m et 80 kg a passé une quarantaine d’années en captivité sur l’île de Santa Cruz aux États-Unis dans le cadre d’un programme de reproduction. « Nous refermons un chapitre important de la gestion du parc des Galapagos, 15 tortues d’Española, dont Diego, retournent chez eux après des décennies passées à se reproduire en captivité pour sauver leur espèce de l’extinction », a tweeté ce lundi le ministre équatorien de l’Environnement, Paulo Proaño.

Géniteur de 40% des bébés tortues

Diego est un véritable sauveur de son espèce : il est le géniteur d’au moins 40% des bébés tortues qui ont grandi sur l’île Española depuis le début du programme. “Nous savons que grâce à lui, nous avons pu ranimer une espèce qui était au bord de l’extinction”, se félicite Freddy Villalva, ranger du parc national des Galàpagos. Il y a environ 50 ans, seulement deux mâles et 12 femelles peuplaient l’île. Ils étaient trop dispersés pour se reproduire de manière à assurer la survie de l’espèce. Aujourd’hui, l’île compte environ 2 000 individus, dont 200 nés à l’état sauvage.

VOIR AUSSI : Découverte d’une tortue que l’on pensait éteinte aux Galapagos