Mort mystérieuse de centaines d’éléphants au Botswana

Au moins 275 éléphants sont morts en quelques mois dans des conditions mystérieuses dans la région de l’Okavango au Botswana. Les autorités cherchent à déterminer la cause de ces décès inquiétants.

Selon un rapport de l’organisation non-gouvernementale Éléphants sans frontières (EWB) daté du 19 juin 2020, 356 éléphants ont été retrouvés morts dans le delta de l’Okavango. Cyril Taolo, le directeur des parcs nationaux et de la faune du Botswana, n’a confirmé pour l’instant que 275 décès dans la région. L’ONG estime que la mort d’environ 70 % d’entre eux remonte « à environ un mois, tandis que le décès des 30 % restant semble plus récent, entre un jour et deux semaines », a déclaré Michael Chase, directeur d’Éléphants sans frontières. “Des éléphants en vie ont été observés très faibles, léthargiques, et certains désorientés et rencontrant des difficultés pour se déplacer”, a-t-il ajouté. “On a observé un éléphant tournant en rond et incapable de changer de direction en dépit des encouragements des autres membres de la troupe.”

Plusieurs hypothèses à l’étude

Les mâles et femelles sont touchés sans distinction d’âge par ce mystérieux mal. Alors que certains individus semblent être rapidement décédés, d’autres ont agonisé plusieurs jours. Les scientifiques émettent plusieurs hypothèses mais le braconnage a immédiatement été écarté car les pachydermes ont été retrouvés avec leurs défenses. La maladie du charbon et le Covid-19 restent des causes à l’étude mais les scientifiques les considèrent peu probables. Les pistes privilégiées sont l’empoisonnement ou l’action d’un agent pathogène inconnu. Des échantillons prélevés sur les différents cadavres ont été envoyés en Afrique du Sud, au Zimbabwe et au Canada afin d’être analysés.

VOIR AUSSI : Rétablissement de la chasse aux éléphants au Botswana