Espagne : près de 100 000 visons d’élevage positifs au Covid-19 vont être abattus

87 % des animaux de l’élevage ont été testés positifs au covid-19. Tous les visons de la ferme à fourrure seront abattus afin d’éviter tout risque de transmission.

Les autorités de la région de l’Aragon – dans le nord-est de l’Espagne – ordonnent l’abattage de la totalité des visons, soit 92 700 animaux, d’un élevage de Puebla de Valverde. L’établissement faisait l’objet depuis le 22 mai d’une mesure d’ « immobilisation préventive » après que sept employés ont été testés positifs au Covid-19. Le 13 juillet, les tests PCR, effectués régulièrement depuis cette immobilisation préventive, se sont révélés positifs pour 87 % des visons de l’élevage testés.

Eviter tout risque de transmission

L’origine de ce nouveau foyer de contamination est un employé qui a été infecté hors de l’élevage. Selon les autorités, les animaux pourraient donc avoir été contaminés par les salariés. Cependant, il n’est pour l’instant pas possible d’affirmer avec certitude qu’il existe une transmission d’êtres humains à animaux et inversement. Les autorités ont toutefois ordonner l’abattage de tous les animaux afin d’éviter tout risque pour la population.

Des dizaines de milliers de visons déjà abattus aux Pays-Bas

Depuis le début de la pandémie, des dizaines de milliers de visons ont été abattus dans une vingtaine d’élevages aux Pays-Bas suite à la détection d’animaux contaminés. Les autorités néerlandaises ont déclaré, en mai, que deux employés de ces élevages avaient « très probablement » été contaminés au contact des visons atteints du Covid-19. Cela pourrait être le premier cas connu de transmission d’animal à être humain.

VOIR AUSSI : Des chiens dressés pour détecter les personnes infectées par le Covid-19 au Royaume-Uni